Protocole

Comment se déroule le protocole FODMAP ?

Le protocole FODMAP est un rééquilibrage alimentaire qui permet de dépister vos intolérances alimentaires. Certain le qualifie de « régime » car il faut en effet s’appliquer des privations alimentaires strictes sur les premières semaines. Ceci afin d’obtenir des résultats efficaces pour une détection optimale. Mais la bonne nouvelle dans l’histoire, c’est qu’il est improbable que vous soyez intolérant à TOUS les FODMAPs ! En effet, il ne faut surtout pas suivre ce régime aussi strict toute votre vie ! L’objectif final est de reprendre une alimentation normale tout en évitant les aliments qui vous font souffrir.

Le protocole FODMAP est donc provisoire et se déroule en 3 phases : 

  • Phase 1 : Phase d’éviction. Il s’agit d’éliminer ou réduire tous les aliments riches en FODMAPs du mieux que vous pouvez entre 1 à 4 semaines maximum. Cette étape est clé car elle vous permettra par la suite d’identifier tout aliment qui est déclencheur de symptômes. 

  • Phase 2 : Phase de réintégration. Réintégrer chaque semaine progressivement une catégorie de FODMAP. Cette phase est cruciale et très importante, car le but est de pouvoir analyser les catégories d’aliments dont vous êtes intolérants. Cette phase va permettre aussi de connaître son seuil de tolérance personnelle par rapport à la quantité de FODMAPs ingérée.

  • Phase 3 : Phase de personnalisation. Vous avez enfin mis le doigt sur les catégories, voire les aliments précis qui déclenchaient vos crises ? Bingo ! Vous pouvez reprendre une alimentation (presque) normale. Vous avez « juste » à éviter de manger les aliments qui vous posent problème. Je vous rassure tout de suite, vos intolérances alimentaires ne sont pas définitive. La magie du microbiote fait qu’une fois que vos symptômes sont atténués et que vous ne souffrez plus lorsque vous mangez, celui-ci va se restaurer pour, petit à petit, pouvoir manger de tout. Il faut être patient, car cela prend du temps. Par exemple, pour ma part c’est au bout de 3 ans que je réussis enfin à digérer sans encombre les légumineuses. J’ai persévéré, fais des tests, jusqu’au jour où cette catégorie ne me provoque enfin plus de symptômes désagréables 🙂

Phase 1 - EVICTION

- Eviction des aliments riches en FODMAPs dans l'alimentation

Durée : entre 2 à 4 semaines, passez à la phase 2 dès que les symptômes disparaissent

Je vous conseille de commencer cette première phase sur une période calme, pendant des vacances par exemple

Phase 2 - REINTEGRATION

- Chaque semaine, réintégration d'une catégorie de FODMAPs pour détecter la ou les catégories non tolérées par l'organisme
- Respecter au moins 48h entre les jours A et B
- Respecter la phase d'éviction tout au long de cette phase de réintégration

Durée : environ 6 semaines (autant de semaines que de catégories à réintégrer)

réintégration mannitol FODMAP

Réintégration des POLYOLS - Catégorie MANNITOL

Réintégration des DISACHARRIDES - LACTOSE

Réintégration des GALACTANES

Réintégration des FRUCTANES (Blé, oignons, ail, ...)

réintégration fructose FODMAP

Réintégration du FRUCTOSE

Phase 3 - PERSONNALISATION

- Une fois les catégories de FODMAPs dépistées "coupables" de vos maux, vous pouvez remanger normalement en les évitant. Il faudra bien sûr essayer plus tard de les réintégrer à nouveau, car le microbiote évolue et il n'est pas impossible de les digérer correctement un jour, bien au contraire !

On ne va pas se mentir, la phase de réintégration ne va pas être des plus agréable. Quand vous découvrirez des aliments déclencheurs, vos symptômes vont réapparaître, parfois sous forme amplifiée que l’on qualifiera de crise.  

Comment réintégrer chaque catégorie ? Quel est le protocole à suivre pour ne pas se tromper et gagner du temps dans la détection ?
Suivez tous mes conseils et le protocole précis répertoriez dans mon Ebook ! Mais, surtout, n’hésitez pas à faire appel à un diététicien formé au protocole FODMAP (Université Monash ou Michigan) si vous rencontrez la moindre difficulté pour réintégrer les FODMAPs à votre alimentation.

Tenez bon, soyez rigoureux. Il n’y a pas plus grand soulagement que de mettre le doigt sur des aliments déclencheurs et enfin comprendre la source de vos maux. Le jeu en vaut la chandelle, alors bon courage les Foodmapers !

Le protocole FODMAP est-il fait pour vous ?

- Quelles sont les contre-indications ?
- Est-ce que vos symptômes correspondent à la mise en place de ce régime ?