7 habitudes alimentaires pour apaiser son intestin

7 habitudes alimentaires pour apaiser son intestin

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. Pourquoi ? Parce qu’en général, tous les Foodmapers qui se respectent connaissent déjà les habitudes alimentaires à adopter pour apaiser son intestin. Et souvent, on en a même marre qu’on nous le rabâche en boucle (surtout de la part des médecins). Quand nous, tout ce qu’on demande, c’est juste la réponse à la question : de quoi je souffre et comment aller mieux ?

Mais en réfléchissant, je me suis dit que ces habitudes alimentaires pour un intestin apaisé ne sont peut-être pas connues de tous. Après tout, on en apprend tous les jours ! Et pour le coup, il est très important de respecter certains rituels quand on souffre d’intestin irritable. Pour apaiser votre système digestif, mais également pour que votre médecin puisse détecter si vous ne souffrez pas de problèmes plus importants s’il se trouve que vous respectez déjà à la lettre tous les conseils suivants.

Voici donc la liste des 7 habitudes alimentaires à suivre au quotidien pour apaiser son intestin :

1- Bien mâcher

« L’estomac n’a pas de dents » comme dirait grande tante Suzette. Et oui, la digestion commence par la bouche.  C’est pour ça que prendre le temps de bien mastiquer ses aliments est primordial pour « mâcher le travail » à votre estomac 😜 ainsi ce dernier pourra plus aisément faire son travail, sans devoir sécréter des sucs gastriques à outrance. On évite ainsi des reflux gastriques désagréables et l’intestin va pouvoir prendre le relais correctement.

2- Manger dans de bonnes conditions

Prendre son temps à table est important pour favoriser une meilleure digestion. Il faut à tout prix éviter de manger en 5 min, en avalant tout rond une tomate et un œuf dur debout entre deux réunions. Mais c’est la même chose pour un repas pris affalé sur un canapé les jambes sur la table basse. Pour que votre intestin travaille correctement, il faut lui donner les meilleures conditions possibles et prendre son temps.

Dans la pratique : Prenez 3 repas par jour à heures régulières. Vous devez être assis, confortablement installé et dans une ambiance calme pour éviter d’être stressé. Consacrez 20 min au moins à votre repas (si vous respectez le conseil 1- Bien mâcher, cela sera plutôt facile).

3- Manger équilibré et diversifié

On évite les repas trop copieux et trop gras qui sont trop lourds à digérer. Privilégiez une alimentation saine, de type méditerranéen et dans des quantités raisonnées. Préférez plutôt une petite collation si besoin, en milieu d’après-midi. Et si cela ne suffit pas, en plus de tous ces autres conseils, il faut essayer de dépister des intolérances alimentaires qui pourraient être à l’origine de vos troubles digestifs.

4- Eviter de grignoter entre les repas

Je ne parle pas de collations, mais bien de grignotage. Un bonbon qui traîne par ci, un petit cookie par là. Oh un carré de chocolat avec mon café d’après déjeuner… mais… qui est le collègue qui a ramené cette fabuleuse brioche ?!

Vous l’avez compris, il faut résister à la tentation de manger en non-stop la journée. Sinon, votre intestin va passer tout son temps à digérer, sans pause. Or pour bien fonctionner, l’intestin a besoin de périodes calmes afin de se purger pour faire de la place au prochain repas. Vous savez, ces moments de gargouillements ? Ce n’est pas votre estomac qui cri « famine » comme on le pense généralement. Mais c’est un phénomène naturel d’autonettoyage de l’intestin. Arrêter de grignoter lui permet de bien faire son travail et vous permet d’être moins fatigué à digérer constamment.

5- Le café, un faux-ami ?

La caféine a un effet diurétique et laxatif. Ce qui peut être tentant pour les personnes au transit lent, ou ayant tendance à la constipation. Cependant, il faut s’en méfier tout de même, car le café est irritant pour votre intestin. De plus, la caféine peut stimuler la nervosité. Ce qui peut générer du stress, qui, lui-même, est à l’origine de certaines crises en cas d’intestin irritable. Je vous conseille donc une consommation raisonnée et éloignée des repas.

6- Limiter l'alcool

Tout comme le café, l’alcool est irritant pour l’intestin. Sans parler de ses effets néfastes sur la santé. Une consommation excessive peut même vous provoquer une dysbiose, c’est-à-dire un dérèglement du microbiote, ce qui peut engendrer de sérieux troubles digestifs au quotidien. Une des clés d’un intestin apaisé est de limiter au maximum sa consommation d’alcool à un verre ou deux de manière sporadique.

7- Détecter vos intolérances

Tous les conseils cités plus haut sont déjà des habitudes mises en place dans votre quotidien et vous n’arrivez toujours pas à être apaisé point de vue intestinal ? C’est peut-être du côté des intolérances alimentaires qu’il faut creuser. 

En cas de syndrome de l’intestin irritable, le régime pauvre en FODMAP est scientifiquement prouvé par la Monash University : 75% de patients voient leurs symptômes s’améliorer, voire disparaître pour certains (c’est mon cas, vous pouvez lire l’article sur mon histoire ici). Ce régime sert à dépister vos intolérances alimentaires responsables de vos troubles. Pour l’avoir testé, je le trouve plus qu’efficace, il a changé ma vie ! Mais il est long et fastidieux, il faut être motivé sur la durée et bien suivi pour obtenir des résultats probants. 

Si vous vous sentez concernés et que vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à vous inscrire sur le lien de mon ebook.

J’espère que cet article sur les 7 habitudes alimentaires pour apaiser son intestin vous a plu. Si vous voulez partager vos habitudes personnelles, votre propre expérience, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous

Vous êtes également libre de partager cet article autour de vous : les Foodmapers sont plus nombreux qu’on ne le pense 😉

Plus
D'articles

N'hésitez pas à partager ;)
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lebuy
Lebuy
9 mois il y a

Bravo pour ce super blog que je vais m’empresser de faire suivre à ma fille atteinte de Chron depuis de longues années .
Bravo pour tout ce travail
Votre site a été mentionné sur Europe1 cette semaine sur C’est bien fait pour vous à 11h le thème étant l’intestin irritable…
Bonne journée
Catherine L

David J
9 mois il y a

Je ne peux pas m’empêché d’être attiré par les articles sur l’alimentation et je ne regrette pas d’avoir cliqué sur celui ci 🙂
De bons conseils de bases que je vais essayé de me souvenir. Tous mes repas de ma journée sont prit mais promis, demain je vais conscientiser pendant mes repas ! Je suis un grand fan du manger vite et mal. Je prends soin des aliments qui passent par l’estomac mais la façon de les manger… aie^^

Pour la caféine, je suis en plein sevrage, quoique certainement terminé car ça fait 6 jours environ. Et pour l’alimentation, je confirme complètement que c’est très différent. Quand je buvais du café quotidiennement, déjà mon énergie était très vacillante (très très élevé pendant 1 à 4 heures puis chute libre). Maintenant, j’ai une énergie moyenne mais du début, à la fin de la journée.

C’est très intéressant à essayer. Et pour l’alimentation, j’ai l’impression de mieux ressentir mes aliments, comme ci ils me donnaient plus d’énergie (les fruits par exemple sont excellents pour ça !). Il est trop tôt pour que je m’exprime sur le long terme mais je suis curieux de voir ce que cela va faire sur le ont terme.

Merci pour cet article, c’est parti pour manger au calme et en mâchant bien dès demain 🙂

Le protocole FODMAP est-il fait pour vous ?

Découvrez si vos symptômes correspondent et les contre-indications à ce régime