Raclette comment survivre avec l'intestin irritable

Comment déguster une raclette sans finir sur les toilettes

Ah la raclette ! C’est un tel engouement chaque saison d’hiver pour ce plat à partager si convivial et réconfortant. C’est un peu le passage obligé de toutes vacances au ski qui se respectent. Il faut dire que c’est terriblement bon… Alors, comment faire pour en profiter avec son intestin irritable si fragile ? Comment déguster une raclette sans finir sur les toilettes ? Que ce soit en famille ou entre amis, ne perdez pas la face pendant ce moment qui se doit d’être un plaisir partagé. Alors, suivez mes conseils pour profiter au mieux de votre soirée raclette.

Je pense que vous l’avez remarqué, la raclette est un plat gras. Entre le fromage et la charcuterie, il faut dire qu’on n’y va pas avec le dos de la cuillère ! C’est pourquoi la raclette n’est pas digeste même pour ceux qui ne souffrent pas d’intestin irritable. Alors vous imaginez pour nous autres pauvres Foodmapers ! Mais la raclette étant tellement un incontournable des plats d’hiver, je tenais à vous proposer mes astuces et conseils pour éviter de trop vous priver en cette saison.

Les pommes de terre, vos meilleures alliées

Les pommes de terre sont riches en amidon, et c’est cela qui va faciliter la digestion du gras du fromage qui va avec. C’est pourquoi quand on est atteint du SII, il faut augmenter sa ration de pommes de terre vs celle du fromage. Je sais, c’est difficile, car on a tendance à vraiment aimer le fromage plus que les patates 😜 Pour autant si vous voulez passer un repas le plus sereinement possible, il est important de bien augmenter votre portion de pommes de terre, disons 2/3 pour 1/3 de fromages.

Autre astuce, soyez un peu patient et laissez refroidir vos pommes de terre avant de les manger durant votre raclette. Cela forme ce que l’on appelle de l’amidon résistant. Cet amidon résistant se cristallise et développe ainsi une résistance à la digestion. Et là vous allez me dire, je ne comprends pas, je croyais qu’on voulait faciliter la digestion ? Justement ! C’est là l’astuce. En résistant à la digestion, le profil de cet amidon va compenser l’effet du fromage, qui est lui très gras et chargé en lactose. Le but est de ralentir au maximum une potentielle diarrhée qui voudrait s’inviter à la fête.

Autre avantage des pommes de terre refroidies, elles font partie de la catégorie des prébiotiques. Les prébiotiques ce sont les plats préférés de vos bonnes bactéries intestinales. En consommant des aliments à effet prébiotiques, il a été prouvé scientifiquement (1) que le microbiote intestinal évolue pour laisser la place à une concentration de bonnes bactéries qui influeraient positivement sur notre santé.

Et il se trouve que l’amidon résistant est le chouchou des bifidobactéries et les lactobacilles, ces bactéries qui nous veulent du bien !

La charcuterie

C’est comme tout, soyez raisonnable sur la quantité de charcuterie car c’est très gras. Pas d’alerte en termes de FODMAP, car on parle de viande, naturellement pauvre en FODMAP. Sauf pour le saucisson : méfiez-vous, car certains contiennent du lactose (oui oui) donc lisez bien les ingrédients, vous en consommerez déjà suffisamment via le fromage à raclette ! Et je vais vous dire comment faire pour vous en prémunir.

Les cornichons

Les cornichons sont OK d’un point vu purement FODMAP. En revanche, et là je parle d’expérience, ils peuvent être irritants pour l’intestin à cause de leur teneur en vinaigre. Allez-y doucement en quantité ou mieux, évitez-les.

Vin blanc

La boisson qui accompagne traditionnellement la raclette est le vin blanc. L’alcool étant un irritant pour vos intestins et le vin blanc particulièrement chargé en FODMAP je vous le déconseille fortement. Pour moi, il faut choisir ses combats. Donc si vous craquez et comptez manger une raclette malgré votre intestin irritable, c’est en faisant l’impasse sur l’alcool qui l’accompagne. N’hésitez pas à (re)lire mon article : Comment éviter l’alcool sans perdre ses amis ?

Le fromage

On termine par la star de la raclette, le fromage ! Je ne sais pas vous, mais moi depuis que je fais des raclettes à base de fromages de chez le fromager, cela n’a juste rien à voir ! Que ce soit en goût, en tolérance digestive et… en odeur ! Et oui, après une raclette de fromager, pas besoin d’aérer la pièce toute la nuit sous peine de se faire attaquer au réveil par l’odeur nauséabonde de chaussettes décrépies. Essayez et vous m’en direz des nouvelles 😉

Quels fromages choisir pour sa raclette sans finir sur les toilettes ? Bon, soyons honnêtes, entre le lactose et la teneur en gras, on est mal barrés. Je ne peux pas vous promettre de vous épargner pour sûr une crise (surtout si vous vous savez intolérants au lactose). Mais on peut voir ensemble les solutions qui s’offrent à vous pour s’armer au mieux.

Quantité

La portion de fromages à raclette standard se situe entre 150 et 200g par personne. Honnêtement, pour un intestin irritable c’est beaucoup. Essayez de rester entre 100 et 150 grand maximum. Et de bien augmenter votre portion de pommes de terre avec comme cité plus haut.

Lactase

Connaissez-vous les gélules de Lactase ? Et bien cela existe en vente libre en pharmacie. Il s’agit de l’enzyme lactase qui sert à décomposer le lactose et donc à le digérer ! Vous pouvez en prendre avant la raclette, en respectant la posologie et en demandant conseil à votre pharmacien ou professionnel de santé qui vous suit. Attention, cette enzyme est recommandée en cas d’intolérance avérée au lactose et ne doit pas être prise en traitement continue. Pour savoir si vous êtes intolérant au lactose ou non, cliquez ici.

Charbon végétal

Toujours mon préféré quand il s’agit de faire un écart. Le charbon végétal, pris avant ou après la raclette, peut vous aider à mieux passer cette épreuve de feu à vos intestins.

Recette de la raclette

Préparation 10 min - Cuisson 30 min

Ingrédients
pour 4 personnes

1,5 kg de pommes de terre fermes et fondantes (type Roseval)

150 à 200 g de fromages par personne (100 à 150 g pour un Foodmapers)

Un assortiment de charcuterie : viande des grisons, jambon cru ou cuit, rosette, bacon, coppa, jambon de dinde ou poulet … selon les goûts. Prévoir environ 150 g par personne

Condiment : un peu de cornichon

Légumes : un peu de crudité comme de la salade ou des carottes ne feront pas de mal 😉

Réalisation

  • Nettoyez les pommes de terre et faites-les cuire à l’eau ou à la vapeur pendant 30 min. Mon astuce rapidité : si vous n’avez pas le temps, vous pouvez disposer les pommes de terre dans un saladier et les passer pendant 10 min au micro-ondes. Cela fonctionne parfaitement !
  • Pendant ce temps, et si ce n’est pas déjà fait, préparer le fromage en tranches et le disposer sur des assiettes
  • Préparer une autre assiette de mélanges de charcuterie à partager
  • Installer votre table avec votre appareil à raclette. Faites fondre votre fromage dans le petit poêlon individuel que vous napperez sur vos pommes de terre dans votre assiette garnie de charcuteries et de crudités. Laissez vos convives constituer leur propre assiette et profitez de ce moment convivial !

J’espère que mes conseils vous seront utiles, surtout dites-moi en commentaires si cela vous a aidé. Est-ce que vous utilisez d’autres astuces que vous souhaiteriez partager aux autres Foodmapers ?

N’oubliez pas de partager cet article autour de vous, les Foodmapers sont plus nombreux qu’on ne le croit 😉

Et si vous vous faites une raclette bientôt, identifiez-moi sur Instagram @foodmapers_sii ou taguez -moi avec #foodmapers #raclettepastoilettes

Bon appétit et bonne raclette !

Plus
D'articles

N'hésitez pas à partager ;)
S’abonner
Notification pour
guest

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
judithvoyage
8 mois il y a

Ahah j’adore ! Et ça m’a donné envie d’en manger une Je rajoute toujours de la salade avec et j’avoue que ça fait beaucoup de bien

Gladys
8 mois il y a

Un article gourmand et des conseils pour se faire plaisir sans (trop) culpabiliser. Merci pour les astuces à tester asap. Bon, alors ce week-end c’est raclette ! 😉

Sophie
Sophie
8 mois il y a

Ah la raclette !! Je ne me vois pas passer un hiver sans ! Mais effectivement c’est un repas très lourd sur l’estomac et dur à digérer ! Merci de donner des clés pour pouvoir en profiter en ayant moins mal au bidou après !

Marie
8 mois il y a

Ah cet article donne complètement envie de manger une raclette… Pour moi le plus gros souci après la raclette c’est la SOIF je pourrais boire 4 litres d’eau !

Le protocole FODMAP est-il fait pour vous ?

Découvrez si vos symptômes correspondent et les contre-indications à ce régime