Découvrez les 8 idées reçues sur le régime FODMAP -fake news

8 Idées reçues sur le régime FODMAP

Quand on parle de régime FODMAP, il n’est pas rare d’être face à des idées reçues bien ancrées. Et pour cause, non seulement ce n’est pas un régime facile – c’est tout un protocole précis – mais en plus il est très peu connu et souffre de son appellation « régime ».

Je vous propose donc un petit tour d’horizon des 8 idées reçues sur le régime FODMAP afin de mieux vous éclairer sur le sujet.

1 - Le régime sans FODMAP concerne uniquement les personnes atteintes du Syndrome de l'Intestin Irritable (SII)

Bien sûr, le régime FODMAP a été élaboré pour soulager les personnes atteintes de colopathie fonctionnelle, dit Syndrome de l’Intestin Irritable (SII). C’est un régime alimentaire anti-inflammatoire, ce qui lui confère un atout indéniable sur d’autres maladies inflammatoires.

Par exemple, sans que cela soit le but du régime FODMAP pour moi au départ, avec cette alimentation j’ai réussi à supprimer mes allergies alimentaires (fruits et légumes crus, fruits à coque) et à supprimer également mes douleurs gynécologiques dû à l’endométriose ! Un résultat bluffant qui s’explique sans doute par le caractère inflammatoire de ces deux pathologies dont je souffrais en parallèle.

Il faut savoir également que selon le Pr Sabaté – gastro-entérologue et chercheur à l’Inserm – les personnes atteintes de fibromyalgie seraient entre 1 à 2/3 à connaître les manifestations d’un SII (1). Cependant, l’inverse n’est pas vrai : ce n’est pas parce que l’on est atteint du SII que l’on va développer une fibromyalgie. Il reste intéressant pour les personnes atteintes de fibromyalgie de suivre le protocole FODMAP pour espérer soulager leurs symptômes.

Il met également en lien le SII et les maladies non digestives qui ont parfois des mécanismes communs comme la migraine, la cystite interstitielle ou encore le syndrome de dysfonction de l’articulation temporo-mandibulaire.

Vous êtes maman et vous allaitez ? Et si les coliques de votre nourrisson venaient des FODMAPs que vous ingérez au quotidien ? En effet, les intestins d’un nourrisson peuvent ne pas être encore suffisamment matures avec un microbiote pas assez armé pour affronter ces sucres complexes. On vous a sûrement demandé d’arrêter le lait de vache car les médecins suspectent une intolérance au lactose. Mais si les coliques perdurent dès que vous mangez des choux, lentilles, abricots, … Essayez de limiter l’apport en FODMAP dans votre alimentation. Fiche des FODMAPs à télécharger ici

2 - Je ne peux rien manger, le régime FODMAP est trop restrictif

A première vue cette idée reçue ne paraît pas fausse, il suffit de regarder la liste des aliments déconseillés… On ne va pas se mentir, le régime FODMAP est restrictif. Mais c’est pour une courte période. En effet, plus qu’un régime c’est en fait tout un protocole à suivre en 3 phases.

La première ne durant qu’entre 2 à 6 semaines selon votre état de santé qui va s’améliorer plus ou moins vite. Ensuite, la 2ème phase consiste à réintégrer chaque catégorie pour pouvoir, dans la 3ème phase remanger le plus normalement possible.

Au début cela peut paraître très long et restrictif, mais en fait j’aime à dire qu’il y a de la diversité dans la restriction ! Si vous observez la fiche des aliments FODMAP autorisés / déconseillés, il y a quand même du choix et des alternatives 😉

Par exemple, on n’aura pas besoin d’éliminer complètement le lactose, on va pouvoir consommer des produits laitiers naturellement faibles en FODMAP comme le gruyère.

3 - Le régime FODMAP est un régime pour maigrir

Pas du tout ! Et je mets toujours un point d’honneur à le souligner. Le régime FODMAP porte mal son nom, il s’agit d’un rééquilibrage alimentaire pour détecter ses intolérances alimentaires. Cela dans le but de manger enfin normalement en éliminant les aliments sources d’inconforts intestinaux.

C’est un protocole alimentaire qui nous amène à nous priver de certains aliments pendant un temps donné, c’est pourquoi on l’appelle régime. Et aussi parce que c’est moins long à écrire 😄 !

En tout cas, ne comptez pas perdre du poids en suivant ce régime, il n’est pas adapté du tout.

4 - Manger sans FODMAP est fade et sans saveur

Je vous rassure, nous ne sommes pas sur un régime sans sel non plus ! (Quelqu’un à déjà goûté une baguette sans sel ici ? Courage et force à ceux qui n’ont pas le choix d’en consommer 🦾).

Bon ok on ne peut pas consommer d’ail, d’oignon ni d’échalote. Mais on peut tout à fait relever nos plats avec des épices, et il existe des astuces pour remplacer l’ail et l’oignon que j’évoque dans cet article.

Vous pouvez aussi tester mes recettes et vous en inspirer 🙂 Alors elle est fade ma tarte tatin tomate aubergine ?! 😁

Les Foodmapers ont aussi lu :

5 - Le régime FODMAP interdit les sucres

Le régime FODMAP n’interdit pas les sucres en soi, puisque certains comme le sucre roux, sucre de canne, sirop d’érable, … sont naturellement faibles en FODMAP.

Après si vous êtes suivi dans le régime FODMAP par un diététicien ou nutrionniste, il risque de vous demander d’arrêter aussi de consommer du sucre. En même temps la base de leur formation est la perte de poids et la bonne santé nutritionnelle, cela fait parti de leur job !

Avec Foodmapers, on est là surtout pour reprendre plaisir à manger sans inconforts intestinaux. Testez donc ma recette de banana bread, vous m’en direz des nouvelles ! 😉

6 - Je n'ai plus de vie sociale si je suis le régime FODMAP

C’est difficile un régime, quel qu’il soit. Sortir, être invité devient un parcours du combattant lorsqu’il faut manger. Pourtant, comme je l’ai déjà évoqué, il y a de la variété dans la restriction de ce régime.

Un resto ? Vous pouvez demander un steak-frites, une galette de sarrasin en crêperie, une salade (en demandant à supprimer des ingrédients si besoin).

Boire un verre ? C’est possible il y a des boissons que l’on peut consommer même si elles ne sont pas nombreuses, lire mon article ici.

Une invitation à dîner ? On demande le menu et on fait adapter, quitte à ramener le dessert !

La seule partie vraiment compliquée finalement, c’est le dessert : entre le lait et le blé à éviter, bonjour la mission impossible. On se prend donc une passion pour la mousse au chocolat, les meringues et les fruits faibles en FODMAP. Heureusement, c’est provisoire tout ça 😉

Et est-ce que ça veut dire que l’on doit arrêter de voir ses proches ? Surement pas ! Vous allez avoir besoin justement de soutien dans cette étape. Parlez-en, n’ayez pas honte. Vous verrez que les gens feront preuve de bienveillance envers vous. Et si ce n’est pas le cas ? Fuyez les personnes toxiques : cela n’a jamais apporté du positif à quiconque que je connaisse.

7 - Un régime FODMAP est un régime sans gluten

Le gluten n’a rien à voir avec les FODMAPs. La catégorie FODMAP à laquelle appartient le blé est le Fructane. Le gluten est la protéine du blé dont certaines personnes sont allergiques (maladie coeliaque). Quand le fructane est le glucide du blé, indigeste pour les côlons irritables (on parle donc d’intolérance au fructane et non au gluten).

Dans le cadre du régime FODMAP, nous consommons d’ailleurs du gluten puisque l’avoine et le petit épeautre en contiennent par exemple. Si nous pouvons cibler des produits sans gluten, c’est parce qu’ils sont plus connus sur le marché et que l’on doit éviter le blé.

Toutefois, les Foodmapers atteints du SII doivent faire preuve d’une extrême vigilance en achetant des produits industriels sans gluten. Car sans gluten, ne veut pas automatiquement dire faible en FODMAP ! A lire : les produits sans gluten sont-ils adaptés au régime FODMAP ?

8 - Je dois suivre le régime sans FODMAP à vie

Non et surtout pas en fait ! Cela doit être une des principales idées reçues que j’entends et qui freine complètement le passage à l’action. Le régime FODMAP strict ne doit être suivi que sur une courte période, entre 2 à 6 semaines maximum. C’est un protocole précis qui se suit en 3 phases.

Le but à termes est justement de pouvoir remanger d’un maximum d’aliments, tout en ayant détecté vos intolérances à éviter par la suite.

Références :

(1) Intestin irritable, les raisons de la colère – Edition Larousse – Pr Jean-Marc Sabaté – Gastro-entérologue, chercheur à l’Inserm.

J’espère que cet article vous a plu et va vous aider à franchir le pas du protocole FODMAP ! Avez-vous d’autres idées reçues sur le régime FODMAP à nous faire partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ⬇ 

Vous êtes également libre de partager cet article autour de vous : les Foodmapers sont plus nombreux qu’on ne le pense 😉

Plus
D'articles

N'hésitez pas à partager ;)
S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Christine
1 année il y a

Je suis heureuse de lire un article bien écrit et bien documenté qui fait la peau aux fausses idées sur le « régime » (beurk j’aime pas ce mot) FODMAP ! 🙂

cuzin martine
cuzin martine
4 mois il y a

Bonjour heureuse de découvrir votre blog. Je  »pratique » le rééquilibrage Fodmaps depuis une dizaine d’années, c’est la clef, et pourtant, peu de gens le connaissent. Et l’on trouve quelques contradictions selon les sites, mais ça va de mieux en mieux.

Pour le pain: j’ai appris que le pain au Vrai levain, (Eau vive, La Vie Claire) était compatible. Qu’en pensez-vous ?

On m’avait dit la même chose pour les yaourts faits maison à la yaourtière, 8h ou 10 h de fermentation. Malheureusement, ça ne semble pas fonctionner pour moi.

Merci pour tout
Amicalement
Martine

Le protocole FODMAP est-il fait pour vous ?

- Quelles sont les contre-indications ?
- Est-ce que vos symptômes correspondent à la mise en place de ce régime ?